Bistra Lechevalier

Sculpteur

Cliquez sur un des liens suivants pour plus d'information sur mon travail.

Please have a clic below for more informations about my work.

Les sculptures m’attendaient

Elles sont noires. Le noir absorbe la lumière. Elles s’ouvrent sur d’autres dimensions, d’autres niveaux de relations. Pour avoir la forme d’une ombre, il fallait la matière ; cette intensité d’énergie. L’œuvre vient d’une profondeur. Le frottement de l’air en révèle le sens. Il froisse la nuit. Je remarque les clous. Ils retiennent le caoutchouc, matière de ces sculptures. Sans cela, elles glisseraient dans l’espace. D’une certaine manière, les clous accrochent la sculpture. Les œuvres m’entourent tout en me laissant en-dehors pour que je les vois. Je m’en approche. Le futur que l’on se choisit vient de l’imaginaire. Créer consiste aussi à établir un langage au-delà de toute grammaire. Il se réfère à ce qui ne s’explique pas. Sauf imposture, il n’y a pas d’oeuvre mesquine quand il s’agit de montrer l’infiniment grand. Que devient une sculpture refermée sur une hypothèse de l’instant ?

Jacques de Longeville

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now